تربية رقمية تربية رقمية
أخبار التعليم

آخر الأخبار

أخبار التعليم
recent
جاري التحميل ...
recent

Sa vidéo a enflammé la toile : Le dérapage d’une enseignante de Barika




« Ma langue sera la langue arabe et je ne m’exprimerai qu’en cette langue » ! « La langue arabe est la langue du paradis », « la langue arabe est la langue la plus riche de toutes les langues » !

 Trois phrases pour marquer la rentrée scolaire dans une école primaire de Barika, à une centaine de kilomètres au sud Ouest de la ville de Batna. L’auteure est une enseignante, en hidjab noir, qui fait répéter ces phrases à ses élèves, en chœur, en filmant la scène et en la diffusant sur Facebook !
Le post a révolté les uns et mobilisés d’autres, partis au secours de l’enseignante considérée comme « exemplaire ». Les premiers condamnent l’initiative d’abord par ce qu’elle se permet de filmer l’intérieure d’une classe, contrairement à la loi, exposant par conséquent les enfants aux dangers.
Ce qui est critiqué aussi c’est le militantisme idéologique, au-delà de l’amour exprimé envers la langue arabe, qui associe la langue à des idées religieuses et lui confère une sacralité contraire à l’esprit de l’école républicaine. Tel que exprimées, les idées de la jeune enseignante excluent les autres langues enseignées à l’école algérienne par la force du sacré.
Une belle manière pour faciliter la tâche à l’enseignant de tamazight et à celui des langues étrangères ! Sans le savoir (peut-être) cette enseignante, elle-même produit de l’école algérienne (sinistrée) a politisé sa matière pédagogique et engagé ses élèves sur une pente glissante et un parti pris idéologique aux conséquences ravageuses.
C’est le thème qui a d’ailleurs mis le feu hier aux réseaux sociaux exacerbant les antagonismes et la faille de plus en plus grande entre les partisans d’une société moderne avec une école à l’abri des idéologies et ceux qui rêvent d’un Etat religieux et d’une école soumise uniquement aux référents identitaires : l’arabité et l’islam.
Interrogé au sujet de la vidéo de Barika, le directeur de l’éducation de la wilaya de Batna a affirmé à El Watan avoir chargé un inspecteur pour aller vérifier sur place et nous a promis de prendre les mesures qui s’imposent.

عن الكاتب

aggouni Mohamed aggouni Mohamed

التعليقات



جميع الحقوق محفوظة

تربية رقمية

2016