تربية رقمية تربية رقمية
أخبار التعليم

آخر الأخبار

أخبار التعليم
recent
جاري التحميل ...
recent

Quelle pédagogie pour les crèches ?

?  Quelle pédagogie pour les crèches 

REPORTAGE. Selon un rapport du think tank de Terra Nova, la petite enfance est une étape essentielle au bon développement de l'enfant. Pour l'animer, la plupart des crèches mettent en place une pédagogie basée sur la liberté individuelle des enfants et la découverte.

À quelques encablures de la place Victor Hugo, dans le XVIe arrondissement de Paris, un petit nid de douceur. C'est le Carrousel de l'Étoile, une micro-crèche du groupe Crèche Attitude – fondé en 2003 et gérant de 120 établissements en France. Les bébés babillent et les jeunes enfants frétillent : ils sont neuf, de deux mois et demi à trois ans. Vers 15 heures, les plus âgés s'éveillent de leur sieste et se retrouvent autour de la table pour un jeu de pâte à modeler. Certains enfants se lèvent, vagabondent, demandent un morceau de pâte, la tripotent, se relèvent, repartent dans la pièce voisine, reviennent avec leur doudou.

Le rythme individuel de l'enfant avant tout


« C'est la différence entre le jardin d'enfants et l'école,
 confirme Philippe Hansebout, directeur adjoint à l'accueil de la petite enfance de la ville de Paris, qui administre 450 crèches. La crèche est centrée sur les besoins individuels de l'enfant, elle travaille à partir de l'enfant, contrairement à l'école, qui travaille à partir du collectif. »« Des activités sont proposées quotidiennement, les enfants sont libres d’y participer ou de continuer leurs jeux libres, explique Audrey, éducatrice de jeunes enfants à la tête de la structure qui observe, dans un sourire, le manège. Nous laissons évoluer les enfants à leur rythme. » Odile Broglin, fondatrice et présidente de People & Baby, fondé en 2004 et à la tête de 200 établissements, indique que son groupe a la même priorité :« Toutes nos activités sont proposées, non imposées aux enfants. »

Rassurer l'enfant (et ses parents)

Se conformer au rythme de l'enfant, ce n'est pas seulement le laisser vagabonder à sa guise. C'est d'abord lui procurer « un cadre sécurisant » note Audrey. D'abord à son arrivée à la crèche : il faut autant rassurer les enfants que les parents, notamment dans le cas où les enfants sont âgés de seulement quelques mois et qu'il s'agit d'une première séparation. Selon Philippe, « il y a une période d'adaptation, d'observation, où il faut accompagner l'enfant pour un détachement progressif de ses parents ». Audrey indique son ordinateur : « Chaque semaine, nous mettons des actualités sur l’'Espace Parents', un site web interne à la crèche, à destination des parents. Cela peut être une recette, un jeu, une journée… Ainsi que les informations spécifiques au fonctionnement de la crèche. »
Puis, au sein des locaux. Afin de conforter les enfants, toutes les crèches People & Baby proposent par exemple des espaces bien délimités : « Nous avons formalisés les espaces en libre accès avec un espace moteur, un espace manipulation, un espace livres, un espace jeux d'imitation (dinette, garage) et un espace repères où l'enfant va retrouver son doudou, sa tétine... » décrit Odile. L'espace de la micro-crèche d'Audrey répond à des stratégies similaires. Il y a d'abord l'entrée des parents, qui donne sur un espace où les enfants les plus âgés mangent et jouent, puis un espace de jeu, au plafond plus bas, où les enfants disposent de jeu, de dinette, de livres, ainsi que d'un endroit pour ranger leurs effets personnels, comme leur doudou ou leur tétine. Un peu à l'écart se trouve la zone réservée aux nourrissons, plongée dans l'obscurité et constellée de petites veilleuse, afin que l'on puisse discerner le visage des enfants. Une éducatrice les surveille régulièrement et leur apporte des soins.

Les activités découvertes


Aucune des crèches ou organisations interrogées ne met en place une pédagogie d'apprentissage spécifique, telle que
 la pédagogie Montessori, par exemple. Mais chacune s'en inspire librement. Audrey confie ainsi qu'il lui arrive, lors des réunions d'équipe, de présenter les grandes lignes de la pensée de Freud, Maria Montessori :« Ça me permet de légitimer mon discours » et de faire progresser les pratiques professionnelles. Chaque crèche établit son projet d'établissement en fonction du territoire où elle est implantée et des valeurs du groupe auquel elle appartient.Si pour ces derniers, les activités pédagogiques sont essentiellement « cocooning et activités d'éveil sensoriel, motrices et de manipulation », d'après Audrey, le nombre d'activités augmente avec l'âge. « Tous les lundis, nous avons un atelier musical. C'est une initiation à la musique à partir d'instruments fabriqués ou que les membres de l'équipe ont ramené. Les professionnelles, cette année, jouent du violon et de la flûte. Tous les vendredis, c'est pâtisserie – cela implique d'ailleurs pas mal de contraintes et de protocoles écrits et une organisation spécifique. Régulièrement, une journée à thème est proposée en fonction du projet pédagogique de la crèche qui est cette année centrée autour de l’interculturalité… Cette semaine c'était le Brésil pour le carnaval de Rio. (ndlr : Dans la crèche pendent des drapeaux brésiliens et autres guirlandes.) Notre crèche aussi le Kamishibaï (ndlr : une sorte de théâtre japonais où l'on fait défiler des images en carton que l'on accompagne de commentaires). J'aime beaucoup aussi le sable de lune : de la farine, de l'huile d'olive et vous avez du sable parfait pour faire des châteaux et autres pâtés. »
Crèche attitude est attachée au concept d'écolo-crèche (le Carrousel crée ses propres produits de nettoyage, tente de limiter ses déchets...), People & Baby se concentre sur le multi-activité et l'éveil des sens à travers ces ateliers : « Les activités sont ritualisées dans le temps. Chaque matin, entre 9h30-10h et 11h, les enfants pratiquent des ateliers qui les initient au goût, à l'architecture, à la musique, à la découverte... », selon Odile Broglin. Quant à la commune de Paris, elle s'implique plutôt sur le regard croisé des différents intervenants et la question de la verbalisation : d'après Philippe Hansebout, « il s'agit de permettre l'acquisition du langage. Par exemple, pendant les repas, l'animatrice peut-être amenée à faire nommer chacun des éléments. »

L'évaluation de la pédagogie

Des valeurs qui permettent aux crèches de communiquer auprès des parents et de leurs partenaires municipaux ou privés (Cf. encadré sur Crèche municipal, crèche privée...). Une enquête sur les attentes de parents vis-à-vis des crèches a montré récemment que la pédagogie était un élément essentiel pour ces derniers : le développement des enfants apparaissait comme le premier critère, énoncé à 65%, pour les parents. Le Think thank Terra Nova avait lui montré que la petite enfance était l'âge durant lequel les inégalités se renforçaient... ou au contraire, pouvaient diminuer.
Pourtant, à l'opposé de l'école, où les acquis sont symbolisés par les notes, la progression ne peut pas être mesurée de cette façon dans les crèches. Les parents aiment comprendre ce que leurs enfants apprennent : il s'agit de leur faire comprendre les objectifs.« Nous essayons toujours de mettre des mots professionnels sur nos activités et les compétences développées. Nous souhaitons montrer aux parents ce que leurs enfants apprennent à travers le jeu », confirme Odile.
« Nous considérons qu'un accompagnement est réussi quand les parents nous laissent l'enfant sans crainte. Si un enfant a eu du mal à la séparation, qu'il a beaucoup pleuré et qu'il ne pleure plus... Si l'équipe, les parents et les enfants ont plaisir à être à la crèche, on a tout bon. » Conclut Audrey.


عن الكاتب

aggouni Mohamed aggouni Mohamed

التعليقات



جميع الحقوق محفوظة

تربية رقمية

2016